Saison 2013

Saison 2013 Eric Camilli


Vainqueur de la sélection Rallye Jeune FFSA 2012 à Nîmes, Eric Camilli se voit offrir une saison composée de 6 manches en DS3 R1 et 2 épreuves au volant de la DS3 R3T. Associé à Pierre-Marien Leonardi, le jeune niçois effectue une mise en jambe sur ses routes natales lors du Rallye de Grasse Fleurs et Parfums avant de débuter le championnat à l'occasion du Rallye Lyon-Charbonnières Rhône.

 

 

 



•    Rallye National de Grasse Fleurs et Parfums          → 2ème R1
•    Rallye Lyon-Charbonnières Rhône                         → 6ème R1
•    Rallye Région Limousin Lac de Vassivière            → 6ème R1
•    Rallye des Vins Mâcon                                            → Abandon
•    Rallye du Rouergue Aveyron                                   → 7ème R1
•    Rallye Mont-Blanc Morzine                                    → Victoire de Classe
•    Rallye National du Pays de Fayence                        → Victoire de Classe
•    Rallye WRC France-Alsace                                     → Ouvreur
•    Rallye d'Antibes – Côte d'Azur                                → 2ème R1
•    Rallye Critérium des Cévennes                                → 2ème de Classe R3
•    Rallye du Var                                                            → 2ème de Classe R3

Quelques mots d'Eric sur sa première saison en Championnat de France des Rallyes :

Tu as été qualifié en tant que Rallye Jeune FFSA 2013, comment se sont disputés les qualifications ?

Les qualifications se sont très bien passées puisque je vous parle aujourd'hui ! Plus sérieusement, dû à mon âge et au fait que j'ai été licencié (même sans expérience), j'étais obligé de rouler le plus vite possible si je voulais gagner. Je n'avais donc aucun choix si ce n'est que d'essayer faire la quasi totalité des meilleurs temps...

Quels étaient tes objectifs pour cette année ? Ont ils ont été accomplis ?

Tout d'abord, l'objectif était de finir les rallyes et prendre de l’expérience. Nous ne savions pas du tout nous situer dans ces compétitions nationales. Pierre Marien m'a beaucoup aidé dans cette démarche. Il est vrai que quand nous avons gagné à notre 2°ème Rallye au Limousin contre les DS concurrentes, les objectifs ont évolué et nous avons travaillé fort pour progresser.

Comment s'est passée cette première saison dans l'ensemble ?

Le bilan de cette 1ère saison est positive, mais il y a encore énormément de travail à effectuer. Ce fut une année sensationnelle formée certes de victoires inoubliables mais aussi de moments sportifs difficiles. En contrepartie cela nous a forgé un caractère et une certaine expérience que nous n'aurions pas acquise sans ces mésaventures. Il est vrai que sur la totalité de l'année nous perdons tout de même 2 « potentielles victoires » sur problèmes mécaniques alors que l'écart était creusé sur nos poursuivants (Rouergue et Antibes). Mais nous nous sommes toujours battus pour remonter au classement ou gagner le rallye suivant (comme au Mont-Blanc ou l'on gagne la classe R1).

Tu auras marqué les esprits lors des deux dernières manche de la saison avec de belles performances aux Cévennes et Var, c'est encouragent pour la suite ?

Oui, c'est encourageant ! Cela restera un sacré souvenir. Nous avons aux Cévennes réussit à finir 6èeme au général et 2eme de groupe et de classe auteur de quelques deuxièmes et troisièmes temps scratch au général ! Au rallye du Var ce fut encore plus magique puisque confronté à des références nous nous sommes retrouvé en tête du R3 et finissons 2ème malgré une remontée du à une crevaison avec 7 temps scractch de groupe R !

Après il faut rester les pieds sur terre pour évoluer et performer. Nous allons essayer de donner notre maximum cette année en 208 rally cup mais ce sera difficile, la concurrence sera rude. Il faudra continuer à travailler dur et ne pas brûler les étapes.

Comment est l'ambiance dans la voiture avec ton copilote ?

L'ambiance est géniale, nous vivons de grands moments ! Il y a une très bonne synergie entre nous et une osmose parfaite. Nous sommes également très amis en dehors et savons aussi se dire les choses, qu'elles soient bonnes, mauvaises ou très mauvaises... Nous partageons la même envie et la même vision du chemin à prendre si l'on veut remplir nos objectifs. Cela est une force.

Interview FFSA